Le Festival du film de Locarno et l’italien

4 septembre 2012 — 3 commentaires

Il était bien touchant dimanche soir Jean-Luc Bideau -sur les ondes de la Première- à l’heure d’évaluer de manière positive le mandat de son fils Nicolas à la tête de la section cinéma de l’Office fédéral de la culture. Il prétendait porter un jugement objectif, dépourvu de parasites relatifs à la relation père-fils. Il aurait été ardu d’inviter le fougueux comédien à une espèce de devoir de réserve motivé par les liens familiaux, tant la tentation d’entendre Jean-Luc Bideau s’enflammer étant alléchante. Ainsi, le comédien n’a pas résisté à l’appel de la muleta, entrando al trapo aurait dit un aficionado de corrida. Il était question de la nomination du prochain directeur artistique du Festival du film de Locarno, avec son lot de papables. Outre Jean-Luc Bideau, Pierre Keller donnait aussi son avis, l’ex-directeur de l’Ecal dont le ton paraissait affaibli et pas seulement à cause de la connexion téléphonique.

Est-ce que Nicolas Bideau pourrait incarner un bon directeur pour le Festival de Locarno ? C’est probable dit le père, tandis que le fils –également invité deux jours plus tôt par Forum, sur la Première- a affirmé vouloir se consacrer pleinement à Présence suisse. En effet, vendredi il était question de l’implication de la Suisse dans le projet de Bertrand Piccard « Solar impulse ». Nicolas Bideau souhaite ainsi insuffler un peu plus de « swissness » (sic) dans les ailes de l’avion propulsé par l’énergie solaire: suissitude ou helvetisme étant certainement des idées tombées en désuétude dans le champ de la promotion et du marketing d’un pays à l’étranger, ou alors au sein de Présence suisse. Et dire que l’intervention de Nicolas Bideau, qui a nié son intérêt pour la direction du Festival de Locarno, avait suivi la question du plurilinguisme en Suisse. Nicolas Bideau préfère mettre en avant la « swissness » contenue par le projet « Solar impulse » plutôt que de se consacrer aux pellicules. Une « swissness » relative à la technologie suisse, à une manière de faire de marque helvétique véhiculée par l’avion. Toutefois, dans sa forme, le mot utilisé par Nicolas Bideau -la « swissness » – fait un pied de nez à ce que la « swissness » contient aussi, c’est-à-dire le plurilinguisme et par conséquent l’italien.

Or l’italien est un facteur qui à ce jour n’a pas été traité à l’heure d’évaluer les papables à la future direction du Festival du film de Locarno. C’est bien dommage, et peut-être aussi une erreur. Bien entendu, la programmation, le rapport avec les acteurs de l’industrie du cinéma, le réseau de réalisateurs, de producteurs ou d’acteurs ont été évoqués à nos latitudes pour évaluer les chances d’un candidat à la direction du festival, mais pas l’italophonie. Et pourant l’identité de ce festival possède –dans sa « swissness » dirait Nicolas Bideau- une dimension qui est aussi liée à l’italien au sens large, et qui comprend aussi l’intégration de ce que signifie le Tessin. Il ne s’agit pas là du facteur principal de choix, mais en son absence l’identité du Festival de Locarno pourrait s’affaiblir. Qu’il soit polyglotte comme Marco Müller, d’origines italiennes comme Frédéric Maire ou d’Italie comme Irene Bignardi, il est à parier (quitte à perdre le pari) que le prochain directeur du Festival de Locarno parlera italien ou ne sera pas.

3 responses to Le Festival du film de Locarno et l’italien

  1. 

    errata corrige: ce matin à 7h30…

    J'aime

  2. 
    Pedro del Río 4 septembre 2012 à 15:47

    On a nommé Carlo Chatrian, un Italien comme BIgnardi et Müller.

    J'aime

    • 

      Bien sûr, mais ce matin à 8h00 (heure à laquelle ce billet à été publié) l’information n’était pas encore donnée. C’est donc à se demander, par ailleurs, de quelle manière êtes-vous arrivé par ici. Dans l’espoir que le « ristretto » vous a été agréable, à bientôt.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s