Du pareil au même

4 juin 2011 — Poster un commentaire

cucumber_killer_by_murrky

C’est la rediffusion de la même série, un autre épisode construit selon la structure qui imprime sa marque de fabrique. La sensation d’un déjà-vu, comme s’il s’agissait d’un « Columbo ». De l’intoxication à la peur ; du mystère au  bruit, provoquant l’excitation de la panique. C’est la bible du scénario et pour que cela fonctionne, il faut qu’elle soit respectée. D’abord des morts, puis le suspect : une bactérie qui court sur la bouche de tout le monde comme le nom de la souche de l’influenza -porcine ou aviaire- que nous avons presque oublié. La SRAS -désormais- n’évoque plus que l’éventuel acronyme d’une compagnie d’assurances. La vache folle aux oubliettes.

Il fallait, pour le déchainement de l’émotion, un présumé coupable qui incarne le danger venu de l’étranger.  Un concombre andalou comme un agent de « l’Axe du mal », vêtu d’un pardessus gris et armé d’un venin létal. Semblable à ses semblables, pouvant être reconnu sans être identifié. Pour que le scénario produise son effet, comme un film d’horreur qui défile sur l’écran, il fallait faire l’impasse sur les faits. La prudence n’attise pas l’excitation ; la certitude n’est que bémol à l’enchainement des frissons. L’effet du grouillement qui alimente les passions ne tolère pas la lumière dans la salle obscure.

« La prudence n’attise pas l’excitation ; la certitude n’est que bémol à l’enchainement des frissons »

L’épisode se meurt et finit en queue de poisson : l’assassin n’est pas le concombre et l’enquête suivra son cours. Qu’importe. Notre attention a déjà été happée par le bruit d’un ministre surpris dans un acte -exécrable- de pédophilie. L’insinuation d’une louche affaire étouffée au sein des plus hautes sphères du pouvoir. Une autre série, un autre épisode. Tout le monde en parle, mais personne ne dit. La puissance du bruit suffoquant la certitude: il ne faut surtout pas trancher notre soif de feuilletons avec la lame de l’information.  ♦

(3 juin 2011)

Pas de commentaire

Soyez le premier à entamer la conversation !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s