Le paradoxe fallacieux

13 juin 2011 — 5 commentaires

Pascal Bruckner fascine : une intelligence, une aura et un parcours qui invitent à l’écoute attentive. Quand il nous éclaire à propos de la brèche culturelle en matière d’amour qui sépare la France et les États-Unis, il ne nous reste qu’à apprendre dans un silence religieux. Il enseigne aux États-Unis, il maîtrise la mentalité et la culture françaises. Il a analysé et compris l’Amour, c’est pourquoi il peint avec une précision et une maîtrise rares le fossé qui divise la France et les States en matière de relations amoureuses

L’analyse de Bruckner illumine : le puritanisme a conduit les Américains à l’obsession sexuelle, ils condamnent les pratiques dont ils se délectent. C’est le protestantisme pudibond qui règle leur vie amoureuse. Au cours de quelques dates codifiés de manière rigide, les partenaires se découvrent de manière explicite ne laissant aucune place aux non-dits et au trouble de la séduction. L’égarement à la bonne conduite menerait directement au tribunal, pour la joie des avocats et de leurs honoraires. Rien à voir avec l’érotique à la française.

C’est la lecture que Bruckner propose de l’affaire DSK. Quelle folie ! Même si la fellation avait été le fruit d’une relation consentie. Surtout aux États-Unis « un pays de cinglés sur ce plan-là». C’est que Bruckner est « sensible à l’hypothèse de l’acte manqué selon laquelle DSK aurait voulu se faire prendre»*. Il oublie, Bruckner, que l’americain à eu connaissance de l’affaire à travers l’arrestation de DSK : accusé de tentative de viol et non de fellation reçue. Comment aurait-il pu « se faire prendre » autrement?

En l’occurrence, ce ne sont pas les fracassantes révélations d’un tabloïd, ce n’est pas l’écho de l’histoire d’une simple fellation, mais l’hypothèse de la tentative de viol qui scandalise les États-Unis. Une éventualité qui ne mérite pas l’attention de Bruckner, car sa pensée vole bien trop haut pour s’entacher avec les soucis de l’Amérique d’en bas.

*Michel Audétat, « Le puritanisme des Américains les conduit à l’obsession sexuelle», Le Matin Dimanche, 12 juin 2011  http://bit.ly/jxyfnD

5 responses to Le paradoxe fallacieux

  1. 

    Si l’essai de Bruckner comporte quelques bonnes analyses de tel ou tel comportement amoureux (les meilleures ne sont pas de lui, mais des citations), sur le plan historique qu’il prétend atteindre, il est complètement faux. Bruckner confond par exemple les mises en garde contre la passion des philosophes antiques ou chrétiens, et le puritanisme, deux notions qui n’ont rien à voir. Le puritanisme a principalement des raisons économiques et sociales, non pas d’ordre spirituel (Luther n’est pas spécialement puritain).
    Cet essai a pour but d’occulter que l’hystérie amoureuse et sexuelle contemporaine a d’abord des raisons économiques et que l’art romantique exalte des moeurs et des rapports de forces dans le fond surtout basés sur le cynisme.

    J'aime

  2. 

    Donc, selon ce paradoxe, on devrai s’attendre à voir Sarah palin poster elle-même des photo d’elle nue sur une Harley devant une foule de texans barbu pour faire avancer sa candidature aux prochaines éléctions…

    J'aime

  3. 

    Meme commentaire concernant l’affaire Clinton: ce qui a fait scandale aux Etats Unis c’est le mensonge de Bill non le cigare mais c’est tellement plus valorisant d ‘avoir l’air d’un délicieux libertin: Nous on sait séduire en Europe!

    J'aime

    • 

      Idem pour Anthony Weiner: le député de NY a bel et bien montré ses photos à des femmes via Twitter. Mais surtout, quand il a été questionné à ce propos, il a menti et a tout nié.
      Bien entendu, le sujet est sensible (les photos et l’exhibition) mais ce qui est pire aux EEUU est le mensonge d’un élu, pas le cul.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s