Un bouquin et un livre ce n’est pas toujours kif-kif

14 octobre 2011 — Laisser un commentaire

Le-beau-langage-fleuri-du-Petit-Robert_article_popin

À la limite le risque encouru est de passer pour un grave réac, pourtant il y a des fois où ça vaut le coup, même si ça risque de gonfler les autres. Tant pis. Comme c’est un combat perdu d’avance, autant se lancer. Le sujet ne mérite pas un bouquin, et de toutes manières la marée de la coolitude s’est répandue huilant le langage. L’insertion d’un grain de sable dans les rouages du parler n’empêchera pas la machine de tourner. Malgré l’effort ce sera kif-kif.

Pour l’étranger qui s’immerge dans le français la sensation devient parfois désagréable, telle la fumée de la clope pour les non-fumeurs. Il a cherché à apprendre le français du mieux qu’il a pu. Ensuite, il a découvert que certaines, parmi ses expressions, n’ont pas l’air si chouettes que ça. Tandis qu’il cherche les mots pour paraître cool, il s’aperçoit que la facture à payer pour que son français passe inaperçu est carrément salée. Il faudra faire un effort, mais quand même.

Entre-temps, il cherche à apprendre à ses mioches qu’une nana ou une gonzesse continuent d’être une fille, ou une jeune-femme. Une remarque débile, selon les mômes. Et plus tard, quand ils seront au bahut, ce sera pire. Insister –peut-être- peut servir à sauvegarder la biodiversité de la langue, se dit-il. Une bagnole peut continuer de rouler comme une voiture. Ce sera à la fac -qui sait- que les gosses pourront piger. En attendant, il faut rester zen, sans rien lâcher. D’autant plus qu’il y a encore des espaces du langage qui n’ont pas été colonisés par le cool: quelques canards et bien sûr des livres –enfin- des bouquins.

« il y a encore des espaces du langage qui n’ont pas été colonisés par le cool: quelques canards et bien sûr des livres –enfin- des bouquins »

Évidemment, vu qu’il s’est tapé des années d’effort croyant ainsi mieux s’intégrer, parfois ça lui donne envie de se lever et de partir en claquant la porte. Quelle idée idiote! Il n’aurait jamais dû chercher à expliquer pourquoi il l’a vécue comme une escroquerie.
La réponse est toujours la même. Il n’y a pas d’arnaque ! La langue vit, change, mute, se transforme ! Il n’y a pas de français juste, il n’y a pas de mots corrects ! Tout est relatif . Des mots se perdent, mais ça ne vaut pas dire que le français devient moche !

Insister sur la question paraît alors vain. Il faut bien s’adapter. Dire, de temps à autre, un mot tombé en désuétude. Juste pour le goût d’importuner, d’agacer, d’énerver. De faire chier, quoi. Et d’en sourire.
A plus donc. Gros bisous et à un des ces quatre. ♦

Pas de commentaire

Be the first to start the conversation!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s