Des bulles, des cotillons et du café

31 décembre 2011 — Poster un commentaire

Chers amis de « un ristretto ! », lecteurs de la première heure ou simplement passants qui avez recherché dans votre moteur de recherche préféré la signification du mot « ristretto » -plutôt qu’une séquence vidéo pour reluquer les seins des féministes ukrainiennes- et avez été catapultés sur ce blog malgré vous,

« un ristretto ! » fête ses premièrs six mois de vie et vous remercie pour avoir lu, cliqué, parcouru, repris, relancé ou simplement snobé les billets publiés. Vous avez donné vie à ce blog. Il s’agissait, au début du mois de juin, de constituer un terrain de jeu et d’exercice à l’écriture de billets, plus ou moins peaufinés et aboutis. Au fil des jours, et de vos visites, je me suis laissé prendre par le jeu et « un ristretto ! » aussi. Le plaisir de servir des cafés est non seulement intact, mais il augmente jour après jour. Dès le début, « un ristretto ! » a renoncé aux images, aux photos glanées sur internet, pariant sur une forme spartiate et –il est vrai- un brin austère.

« un ristretto ! » renonce à toute forme de publicité sur ses pages, dans l’espoir que les lecteurs ou les passants en apprécient l’absence : cela a un prix tout à fait acceptable qu’il ne vaut pas la peine de quantifier ici. La rédaction des billets et la recherche d’informations se font dans la limite du temps et de l’énergie disponibles, mais avec le souci continu de l’exactitude des informations. Bien entendu, des erreurs se glissent ici et là et grâce à votre attention ils ont été, dans la plupart des cas, corrigés.

Le blog reste ouvert à vos remarques, à vos critiques et à vos contributions. Depuis le début, « un ristretto ! » a parié sur la collaboration avec les autres. Un grand merci à www.lameduse.ch, à www.vigousse.ch, à www.bonpourlesoreilles.net, à www.lombard-street.ch, à www.peclet.wordpress.com, à Milan pour ses courriers et à tous ceux qui ont donné une visibilité à « un ristretto ! » ici et là, sur internet ou par le bouche à oreille.

Maintenant l’heure est aux embrassades, aux cotillons et aux bulles du champagne. Le café et « un ristretto ! » seront pour les prochains jours. Une pensée pour tous ceux qui n’ont rien à faire en cette fin d’année ; pour tous ceux pour qui la fin d’année n’est rien de plus –ni de moins- qu’une autre soirée passée en solitude.

Merci à vous tous, passants et lecteurs.

David Marín

contact.unristretto@gmail.com

Pas de commentaire

Soyez le premier à entamer la conversation !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s