Election présidentielle USA: cette grande inconnue

6 novembre 2012 — Poster un commentaire

C’est une nuit de choix qui s’annonce. Comment faire ? Prendre place dans le canapé après avoir ingéré le hamburger d’un des derniers endroits à la mode, des sushis ou plutôt une fondue? Combien de bières dans le frigo ? Renoncer au match de la Champions League, à une soirée romantique, au roman qui vient de gagner le dernier prix ou à celui qui va gagner le prochain ? Choisir de suivre le déroulement –pour la première fois- sur une tablette, passer une longue soirée devant la télévision ou opter pour une chaise et l’écran de l’ordinateur ? Quel quotidien laisser à ses côtés pour guigner le lexique indispensable pour que déroulement de la soirée soit accessible ? Est-ce que la carte géographique dans sa version papier sera un allié important ou risquera-t-elle de se tacher ? Un grand-verre version taille maximale de soda et des popcorn pourraient contribuer à l’immersion dans la réalité à déchiffrer ? Est-ce que l’investissement d’une longue nuit passée entre un sondage à l’autre sera-t-il rentable au matin ou vaudra-t-il mieux tout éteindre et constater la surprise du jour d’après ? Sera-t-il un matin de toits enneigés ou de grise brûme ?
Quel autre rendez-vous attire autant de regards, produit autant d’analyses, provoque autant de commentaires ? La Coupe du Monde de football ?

Les questions relatives aux pratiques qui accompagnent l’élection présidentielle aux États-Unis, suivies à travers les médias de notre prédilection, sont anodines et ne peuvent en aucun faire l’objet d’une comparaison avec le choix effectué par les citoyens qui vont choisir leur futur président. Cependant, l’absence de pratiques typiques s’associant aux élections présidentielles américaines pourrait indiquer non seulement notre distance avec les États-Unis, mais aussi notre incompréhension de ce pays. Avons-nous déjà vibré lors du Super Bowl ? Avons nous déjà gardé le silence avant le repas de Thanksgiving ?

Certes, nous allons être accompagnés par des spécialistes des États-Unis, mais lors de ces jours qui ont précédé l’élection il a été plusieurs fois question de la difficulté de comprendre les dynamiques de ce pays. Nous baignons depuis longtemps dans sa musique ou son cinéma ; nous nous habillons avec des jeans et des baskets, portons des casquettes et machons quelques mots de sa langue. Toutefois, à l’heure d’intégrer ce qu’il se passe, allons-nous pouvoir comprendre ? Bien entendu, parmi nous il y a ceux qui vivent ou ont vécu, qui ont expérimenté les Etats-Unis au point de les connaître . Il est à espérer qu’ils pourront nous transmettre un brin de cette connaissance, car l’enjeu est important et nous risquons de le vivre –nous qui sommes si éloignés de cette réalité-là- seulement du point de vue du spectacle. Entre un pop-corn et l’autre. A moins que ce soit une flûte au fromage, ou alors un praliné.

Pas de commentaire

Soyez le premier à entamer la conversation !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s