Suisse, sprechen Sie italiano ?

26 janvier 2013 — Laisser un commentaire

11947473_719511328160489_5919979703576985728_n (1)

  Le dernier conseiller fédéral tessinois a été Flavio Cotti, mais il n’est plus évident de se souvenir de quand à quand. 1986-1999 dit le site du Dictionnaire historique de la Suisse, disponible en français, allemand, italien, mais pas en romanche. Dommage. Le site de la Conféderation, lui, propose aussi le romanche, mais les communiqués de presse de cette section linguistique sont en « tudestg *». Il est vrai que d’un point de vue national le romanche a été presque oublié. Sera-t-il bientôt suivi par l’italien ?

Bien entendu, il s’agit d’un scénario catastrophe qui aide toutefois à s’interroger à propos du Tessin, le canton qui avec une partie des Grisons donne lieu à la Suisse italienne et qui aujourd’hui paraît marginalisé au niveau fédéral. Il est probable que le Tessin, avec l’émergence et la consolidation de la « Lega dei Ticinesi », soit coresponsable de sa situation vu que ce parti a toujours mené une politique de rupture avec Berne. Une hypothèse qui n’est pas soutenue par les militants de la « Lega dei Ticinesi » pour qui la création de leur parti a été une conséquence aux décision prises par la Confédération. Aux historiens et aux politologues de résoudre le paradoxe, semblable à celui de l’oeuf et de la poule.

« Aujourd’hui les points de contact entre le Tessin et la Suisse romande paraissent aussi plus fragiles qu’il y a vingt-cinq ans. Pendant les années ’80, par exemple, les résultats des votations fédérales au Tessin ont été souvent semblables à ceux de la Suisse romande »

Aujourd’hui les points de contact entre le Tessin et la Suisse romande paraissent aussi plus fragiles qu’il y a vingt-cinq ans. Pendant les années ’80, par exemple, les résultats des votations fédérales au Tessin ont été souvent semblables à ceux de la Suisse romande, dans un élargissement du « Röstigraben » au sud des Alpes qui alimentait l’idée d’une Suisse latine. La « Lega dei Ticinesi » a vu le jour en janvier 1991 et le 6 décembre 1992, refusant l’adhésion à l’Europe, le Tessin a marqué une espèce de rupture avec la Suisse romande, confirmée par le refus des accords bilatéraux avec l’UE exprimé par les Tessinois lors des votations de mai 2000.

La récente décision de la Commission de la santé publique du Conseil des États, qui a refusé d’entrer en matière sur la compensation des primes d’assurance maladie payés en trop par huit cantons, pourrait être une occasion pour que le Tessin et la Suisse romande renforcent leurs relations. En effet, les Tessinois ont payé 192 millions en trop – 576 CHF par habitant- dans une condition qui évoque celle de Genève -880 CHF/hab- et de Vaud avec 955 CHF/hab. C’est pourquoi le canton au sud des Alpes suit avec un vif intérêt les démarches qui se dessinent à ce sujet dans les deux cantons romands. Il y aura-il une alliance entre ces trois cantons relative aux primes maladies excessives? Il sera en tout cas intéressant de suivre les évènements jusqu’au mois de mars, quand le Conseil des États prendra une décision.

A ce moment-là ce sera presque le printemps, et une fois la décision du Conseil des États connue l’idée du Tessin pourra titiller les esprits romands pour une escapade plutôt qu’au sujet des primes maladie, et cela jusqu’à la fin de septembre. Tandis que pour le prochain conseiller fédéral tessinois il faudra encore attendre et personne ne sait jusqu’à quand. Une seule chose est sûre : il y en aura un dans « un certain temps ». ♦

*allemand

Pas de commentaire

Be the first to start the conversation!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s